Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nathan pas la pluie

Nathan pas la pluie

Mon blog ''journal intime'' mon quotidien pour sortir de la routine..., mes recettes de cuisine que j'aime, mes passions et un peu de mauvais caractère...

Médicament qui me tue petit à petit, Dominal 80 mg

C'est vrai, vous pouvez trouver ce titre un peu trop accrocheur, mais je parles par dépit, c'est juste un constat que m'a santé s'est empiré avec ce médicament et la notice n'est pas belle !

 

Texte recopié de la notice....

 

 

Effets indésirables


- Effets observés avec les phénothiazines :


• des effets anticholinergiques tels que sécheresse buccale, troubles de
l'accommodation, constipation et rétention urinaire,
• des réactions de type antihistaminique telles que sédation,
• des réactions allergiques de type cutané, des réactions croisées et des troubles
de la fonction hépatique,
• exceptionnellement des dyscrasies sanguines, principalement de type
leucocytose. (Bien qu'à ce jour, aucune agranulocytose n'ait été rapportée avec
le DOMINAL, il est conseillé par mesure de prudence, de contrôler la formule
sanguine en cas de traitement prolongé).
- Système nerveux autonome :
au début du traitement par neuroleptiques, des perturbations de la circulation en
position orthostatique peuvent se manifester : hypotension, vertiges,
tachycardie. Il est de ce fait recommandé que pendant la première semaine du
traitement, les patients restent couchés durant 2 à 3 heures après prise orale
unique de plus de 40 mg.
- Système endocrinien :
des effets endocriniens liés à l'hyperprolactinémie tels que galactorrhée,
aménorrhée, impuissance, prise de poids, sont possibles avec les
neuroleptiques, ce dernier effet est le plus souvent considéré comme effet
antisérotoninergique.
- Système nerveux central
Dans de rares cas, des troubles neurologiques ont été signalés, généralement
après administration de doses importantes (doses de plus de 800 mg par jour
p.o.) : ils se manifestent sous forme de troubles extrapyramidaux tels que
hypokinésie, rigidité, trémor et dyskinésies, parfois de dyskinésie tardive
exceptionnellement irréversible.
Il faut tenir compte d'un seuil épileptique abaissé chez les patients souffrant de
manifestations épileptiques.
Comme pour tout traitement neuroleptique, il faut tenir compte de l'éventualité
du syndrome neuroleptique malin, ainsi que des situations dans lesquelles il se
développe le plus souvent, à savoir dans les premiers jours d'un traitement à
posologie usuelle ou lors d'une augmentation de posologie. Cet accident rare
mais grave associe hyperthermie progressive, akinésies sueurs profuses,
tachyarythmie, hypersialorrhée, troubles de la conscience, état de choc et
constitue une urgence hospitalière. A ce jour, seul 1 cas a été rapporté avec le
prothipendyl administré en association. La causalité n'a pas été confirmée pour
le prothipendyl.
Surdosage
La prise de doses massives pourrait causer une intoxication dont les symptômes
les plus importants consistent en :
- hypotension, arythmies, altérations électrocardiographiques, hyperthermie,
- réactions dystoniques, dépression respiratoire, convulsions, coma
- ileus.
Ces effets sont aggravés par la consommation simultanée d'alcool ou la prise
d'autres médicaments à action centrale.
Traitement : arrêter la médication, instaurer un traitement symptomatique et
hospitaliser en unité de soins intensifs. Veiller à normaliser la température
corporelle.
En cas d'hypotension, administrer une perfusion i.v. de liquides et
vasopresseurs (p.ex. noradrenaline) mais pas de vasopresseurs à propriétés
alpha et bêta-adrénergiques.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sellier corinne 09/08/2016 12:48

bonjour je prenais cela depuis passe 10 ans je viens de le supprimer sur 2 semaines je suis mieux le matin et me redonne courage ce medicament est accompagne de bromazepam 12mg , que je vais essayer de suppimer aussi petit a petit grande accoutumance essayer de vous passez de cela ca fout en l air votre vite vous n etes plus vous .

ALAIN 05/06/2014 11:09

Bonjour,cela fait un an que je suis dépressif mon médecin traitant n'arrivait pas a me soulager,je suis passer au médecin conseil qui m'a dit d'aller voir un psychiatre ce que j'ai fait et il m'a prescrit DOMINAL FORTE de 80mg que je prend tous les jours au matin et je me sens vraiment bien la journée bien sur j'ai d'autre médicaments a prendre comme pour dormir et ca marche très bien mais quand je pense que mon médecin ne m'a jamais envoyer chez un psychiatre et que c'est le médecin conseil qui me l'a dit or qu'il n'est pas la pour guérir je me pose des questions sur mon médecin traitant et il m'a fallu attendre un an et n'a jamais réussi a me soigner c'est grave.

Gigi 07/10/2014 20:00

Merci Marie :)

marie 07/10/2014 04:26

Ginette
Merci beaucoup pour vos encouragements et bon courage à vous .
Amicalement
Marie

Gigi 07/10/2014 02:35

Marie, je connais le lysanxia, j'ai ai pris durant plusieurs années, c('est pas facile de s'en défaire, mais je vois que tout comme moi, votre fils a pu s'en séparer, j'en suis bien heureuse pour lui. J'espère de tout mon coeur qu'il s'en sortira, beaucoup de courage a lui et a vous. Pour ma part, et bien le médecin m'a dit de continuer mon traitement, et de diminuer comme je le fait a mon rythme de moi même. Il est content de moi, mais j'en suis pas encore sortie, mais suis sur la bonne voie .
Amicalement
Ginette

marie 29/09/2014 23:14

Gigi, merci beaucoup pour votre réponse, en fait mon fils a pris des gouttes de lysanxia pendant plus de trois ans, et à la fin vraiment en surdose, il a été hospitalisé pendant plus de 3 semaines pour se sevrer de ça, car c'est un médoc supers difficile à s'en défaire ..pour le reste il prend un anti dépresseur donc je ne sais plus le nom, et va être suivis par un psychologue..il va aussi essayer la semaine prochaine une kinésiologue dont on m'a dit beaucoup de bien...voilà pour lui mais il ne va pas bien et c'est triste de le voir se battra comme ça ! Courage à vous aussi
Amitié
Marie

Gigi 29/09/2014 23:00

Marie, et bien moi c'était une dépression conséquente, j'ai donc le max . Le docteur m'a prescrit du trazolant ( trazodone c'est pareil ) 100 mg / 1 le soir + 1 citalopram 20 mg le soir aussi ( a prendre minimum 6 mois, sinon il fera pas l'effet attendu ) + 1 dominal forte 80 mg le soir . Voilà 3 mois que je les prends, et j'ai diminuer le trazolant a 1/2 le soir, mais en 2 x, j'ai d'abord diminuer a un 3/4 puis 1 semaine après a 1/2 . Je vais voir mon médecin demain, je verrais ce qu'il me dira. Courage pour votre fils, ça peut être long a guérir, mais on s'en sort.

Marie-Anne 06/09/2012 23:53


Je prends du dominal (40mg le soir au coucher) depuis 1994 et c'est le médicament qui alors m'a sauvé d'une dépression profonde où je n'arrivais plus à fermer l'oeil ni de jour ni de nuit. Dès la
prise du médicament, j'ai retrouvé le sommeil. Aujorud'hui, c'est très difficile d'en diminuer les doses mais il y a eu des période où je n'en prenais quasiment que 5 ou 10 mg (je coupais le
médicament en si petite partie que l'effet était sûrement plus psychologique qu'autre). Chaque fois que je sens que la dépression repointe son nom, Dominal est le seul qui arrive à m'assurer une
nuit de sommeil plus ou moins correct. Mon neurologue m'a proposé des somnifères en remplacement mais leur notice n'est pas meilleur. Donc j'ai préféré m'en tenir à ce que je connaissais. Quelque
fois, au réveil, j'ai l'impression de trembler mais c'est quand je ne respecte pas une heure de coucher correcte. Je ne sais pas ce que tu ressens comme effet pour dire que cela te bousille la
santé. J'aimerais en savoir un peu plus.


 


En tout cas, je te souhaite d'aller mieux.


 


Marie-Anne